Les villages des métiers - Perspectives 64

Pour le visiteur étranger arrivant au Vietnam, l’une des caractéristiques les plus émouvantes est sans doute cette prégnance de la vie campagnarde qui garde une place importante même en ville. Une autre particularité, toute asiatique, est ce regroupement quasi systématique
des corporations dans les faubourgs des grandes villes ou par villages : un village ou un faubourg seront spécialisés dans le bambou, la soie, la poterie, le papier, les estampes etc. Sans compter tous les villages de pêcheurs qui bordent la mer d’un bout à l’autre du pays !

Ces spécialités sont souvent implantées depuis de nombreuses générations, sur une terre spécifique dont le nom même a une signification bien précise qui peut remonter au 7ème siècle. Les activités sont associées à des fêtes dédiées à un Génie tutélaire caractérisé.

Aujourd’hui, alors que le dépeuplement des campagnes demeure l’un des problèmes primordiaux, plus que jamais la volonté politique valorise ce type d’activités pour stabiliser et valoriser le travail des citoyens. Le Courrier du Vietnam a publié durant l’été 2007 une série de reportages, dont nous empruntons quelques textes. Une foire consacrée aux « villages des métiers » est organisée chaque année en novembre à Hanoi.